Mesures de conservation

Plusieurs méthodes de conservation sont actuellement utilisées dans les pêcheries en Irlande.

Main Image

Bon nombre des mesures mises en place sont destinées à assurer une hygiène irréprochable au sein des pêcheries irlandaises. Certaines mesures d'ordre législatif affectent directement les pêcheries de langoustines, tandis que l'application d'autres méthodes les affectent indirectement.

Impact direct sur les pêcheries de langoustines irlandaise.

Totaux admissibles de captures

Les totaux admissibles de capture (TACs) sont des quotas fixés pour les stocks de poissons commercialisés en quantités importantes, concernant directement la langoustine irlandaise. Les TACs sont soumis par la Commission Européenne sur la base d'avis scientifiques. Ils sont définis annuellement. Les TACs sont divisés en quotas par pays. En Irlande, le quota de pêche pour la langoustine irlandaise reste relativement stable autour de 8 000 tonnes.

Taille minimale des captures

La taille minimale des captures est propre à chaque espèce et correspond à la taille minimale légale pour capturer ou vendre un poisson. La taille minimale des captures pour la langoustine irlandaise dans la Mer d'Irlande (VIa et VIIa) est fixée à 70 mm de longueur totale, tandis que pour le reste de la zone VII (Mer Celtique, Western Waters et Porcupine Bank) elle est de 85 mm longueur totale.

Impact indirect sur les pêcheries de langoustine irlandaise

Restrictions sur le nombre de jours en mer

C'est-à-dire lorsque l'effort de flotte est contrôlé de manière à ce que le potentiel de pêche de chaque bateau ne soit pas pleinement utilisé. Cette mesure vise essentiellement à protéger les réserves de morues mais peut affecter indirectement les pêcheries de langoustines.

Zones protégées

Ce sont des zones dans lesquelles la pêche de certaines ou de toutes les espèces est interdite afin de garantir un niveau de stock de poisson durable et de protéger les habitats écologiques. Les zones protégées abritent des zones de frai et des poissons juvéniles.

Taille minimale de maille

Cette mesure fixe la taille minimale des mailles d'un filet pour permettre aux langoustines irlandaises et autres espèces de moindre taille de quitter le filet.

Les restrictions en matière de taille minimale de mailles s'assortissent la plupart du temps d'autres mesures visant à réduire la mortalité globale des stocks de poissons de fond, ainsi qu'à réduire les quantités de déchets et améliorer la survie des petits poissons de fond.

Modifications des filets

Les filets de pêche peuvent être modifiés afin de réduire le nombre de prises annexes en permettant à certaines espèces de s'échapper. Les filets peuvent être améliorés au moyen de grilles de sélection, panneaux à mailles carrées et panneaux de séparation.